L’histoire de tout p’tit Nounours

Cette histoire a été écrite pour un enfant de maternelle qui n’arrivait pas à laisser partir ses parents le matin après son arrivée à l’école…

TOUT P’TIT NOUNOURS VEUT FAIRE LE TOUR DU MONDE
Ce matin, en se réveillant, c’est décidé : Tout P’tit Nounours veut faire le tour du monde.Il imagine déjà tout ce qu’il va découvrir, car il sait bien que le monde est très vaste, et ça lui fait drôlement plaisir d’apprendre à quoi ressemble le monde quand on est dehors.
Ça lui fait tellement plaisir, qu’il en parle aussitôt à la poupée Margot. Margot ouvre de grands yeux de poupée, toute étonnée que Tout P’tit Nounours veuille
aller à l’aventure comme ça, juste ce matin, et il semble impatient, en plus
– je peux t’accompagner ? demande Margot ….Faire la route avec toi, je peux ?
– bin… oui, si tu veux, répond Tout P’tit Nounours. Mais je te préviens, c’est mon tour du monde à moi
– oui, oui, chic ! répond Margot la poupée. Et elle se dépêche pour se préparer à partir.

Tout P’tit Nounours, lui, prépare ses bagages. Il prend un petit sac, et met dedans un petit mouchoir, des tas de câlins et de bisous, et un petit goûter, car c’est un petit nounours prévoyant.
Et les voilà tous les deux sortis de la maison. Le soleil se lève à peine, il est encore tôt le matin, …. Ils marchent tranquillement en bavardant,et ça leur semble être une magnifique journée qui commence. Ils ont très hâte de découvrir le monde. Ils marchent à travers la campagne, et sur le bord de la route, mettent les pieds et les pattes dans la rosée, et ils apprennent que le monde est mouillé le matin… Puis ils entendent les cocoricos ! qui résonnent à travers la campagne, et ils apprennent que le monde est plein de petits bruits…. Et ils continuent. … les arbres, le petit bois, l’eau qui ruisselle dans le champ, la grande mare aux grenouilles, ils s’émerveillent de tout cela avec beaucoup de curiosité.
Tout en marchant, ils arrivent maintenant devant une grande étendue d’eau. Margot la poupée regarde l’eau et dit
– bon, et on fait comment, là ? je marche pas dans l’eau moi
Tout P’tit Nounours regarde autour de lui et trouve, à peine caché au milieu des grandes herbes, un tout petit bateau
– tiens, regarde ! dit –il
et hop, il s’installe dans le tout petit bateau. Le tout petit bateau a l’air d’avoir été fabriqué pour lui, c’est juste la bonne taille, et Tout P’tit Nounours est très bien installé là-dedans.
– mais…. Et moi ? demande Margot…
– toi tu restes là, voilà. Je vais faire mon tour du monde tout seul, voilà. Dit Tout P’tit Nounours, très fier.
– mais…. Je voudrais bien rester et aller avec toi, moi ! dit Margot en faisant une grimace
Tout P’tit Nounours éclate de rire, un rire tellement fort et tellement gai que ça le secoue tout entier. Elle en a de drôles d’idées, Margot !!
– tu vois bien que c’est pas un bateau pour toi ! Tu es bien trop grande, voyons !! y a pas de place pour toi, c’est un bateau spécialement de ma taille, tu serais vraiment mal installée là- dedans, je t’assure. Et je peux très bien faire mon tour du monde tout seul, tu sais.
– je sais que tu peux faire ton tour du monde tout seul, mais moi, je voulais rester avec toi ! répète Margot
– je sais bien que tu voudrais rester avec moi, mais tu vois bien qu’il n’y a pas du tout de place pour toi ici… répond Tout P’tit Nounours. Désolé. Tu dois rester ici et m’attendre. Ou bien le mieux, tu rentres à la maison et tu reviens me chercher ce soir, quand j’aurai fini mon tour du monde. Reviens me chercher ici ce soir. Je te raconterai. D’accord ?
Margot la poupée pousse un gros soupir. Elle a vraiment envie de rester avec Tout P’tit Nounours, mais c’est drôlement vrai qu’il n’y a pas assez de place pour elle, elle est bien trop grande, et elle le sait bien. Tout P’tit Nounours a raison de lui dire de retourner à la maison, c’est ce qu’elle a de mieux à faire, c’est sûr. Mais elle viendra ce soir pour qu’il raconte tout ça, quand même, c’est trop bien, de découvrir le monde, et d’apprendre autant de choses !! Il en a de la chance, Tout P’tit Nounours !
Alors Margot retourne à la maison,et Tout P’tit Nounours , bien installé dans son petit bateau juste à sa taille, commence son tour du monde. Oh, il ne reste pas tout seul très longtemps, il y en a du monde, dans cette jolie petite mer d’eau bleue!! Des grenouilles, des libellules, des poissons que Tout P’tit Nounours voit en regardant dans l’eau… C’est incroyable de voir tant de belles choses
Arrivé de l’autre coté de l’eau, Tout P’tit Nounours laisse le petit bateau auprès des grandes herbes vertes, et voit un petit chemin de sable qui va droit à la forêt..
– oh ! se dit il, je suis sur que je vais découvrir plein de choses nouvelles, là-bas. Et des nouveaux amis, aussi, sûrement. Allons –y vite !!
il arrive à la forêt, et là, des petits écureuils l’attendent, pour lui montrer tous les arbres, et comme ils sont tous différents quand on les regarde bien, et Tout P’tit Nounours trouve ça formidable, parce qu’il n’avait jamais regardé les arbres de très près, et il croyait que c’était tous les mêmes… Il est très heureux d’apprendre tant de choses nouvelles, et ses amis les écureuils sont vraiment très gentils avec lui. Alors il ouvre son petit sac, et leur donne des bisous et des câlins qu’il avait emportés exprès pour son tour du monde. Les écureuils dont si contents, qu’ils dansent tous ensemble, et entraînent Tout P’tit Nounours avec eux dans la danse. Et Tout P’tit Nounours s’aperçoit qu’il vient d’apprendre encore quelque chose de bien agréable, en dansant, et que décidément, c’est bien, toute cette belle journée. Il va en avoir, des choses à raconter à Margot !! A force de bien jouer et danser, et découvrir le monde, Tout P’tit Nounours s’aperçoit qu’il est un peu affamé quand même ! alors il s’assied au pied d’un arbre, et partage son goûter avec ses nouveaux amis les écureuils. Et les écureuils lui donnent des noisettes toutes belles et brillantes, et lui montrent comment on les mange ; hmm, c’est bon ! ensuite, voilà que Tout P’tit Nounours se sent un peu fatigué, tout de même. Alors ses amis écureuils lui montrent à quel endroit ils se reposent, dans un petit creux où ils ont installé des feuilles d’arbre, des plumes d’oiseaux de toutes les couleurs, et des herbes, et ça fait presque comme un petit lit tout doux Tout P’tit Nounours est si bien installé qu’il s’endort très vite, et fait un très joli rêve du tour du monde.
A son réveil, il décide de reprendre sa route. Il dit au revoir à ses amis écureuils
– tu reviendras, Tout P’tit Nounours ? demandent les écureuils On a passé une si bonne journée ensemble ! on a encore plein de choses à te montrer
Tout P’tit Nounours réfléchit. I l pense à la poupée Margot aussi
– je reviendrai sûrement, oui, ça me plait bien. Mais je ne pourrai pas revenir tous les jours, aussi. J’aime bien passer du temps aussi dans la maison avec Margot et les autres…
– d’accord, c’est une bonne idée. On fait comme ça. A bientôt ! disent les écureuils. Et Tout P’tit Nounours reprend le petit chemin qui l’avait amené ici… il arrive dans une grande plaine toute verte, où on peut faire des galipettes extraordinaires. Là, il découvre d’autres amis : un lion, une girafe, un hippopotame. C’est drôle, comme tous ces nouveaux amis sont différents les uns des autres, tout de même !!! et ils sont tous très agréables, même si le lion aime bien jouer à faire peur, et la girafe a l’air de toujours tout savoir mieux que tout le monde, parce qu’elle est quand même très très grande et voit tout de très haut…
Là, Tout P’tit Nounours apprend que tout le monde n’aime pas la même chose ! la girafe préfère manger de l’herbe, et le lion, de la viande ! Heureusement pour lui, personne ne préfère manger des tout petits nounours, alors il peut jouer avec eux jusqu’à ce qu’il soit l’heure de rentrer !
– tu reviendras ? demandent ses nouveaux amis
– oh, oui sûrement, mais pas tous les jours… Mais je serai content de revenir, oui, je reviendrait très bientôt… et souvent… au revoir…. A bientôt
Ensuite, il prend le chemin du retour, et d’aperçoit que tout ce qu’il avait déjà vu semble différent aussi avec le soleil qui change de place dans le ciel ! c’est amusant de voir les choses d’une façon différente, alors qu’elles sont pareilles ! et ça aussi, c’est une drôle de chose à apprendre dans un tour du monde. Il retrouve bientôt son tout petit bateau au bord des grandes herbes, et s’installe dedans pour retourner de l’autre coté de la mer. C’est juste sa taille, c ‘est drôlement agréable, ça. Tout P’tit Nounours est vraiment bien dans ce bateau juste a sa taille. En traversant la petite mer, il dit au revoir aux grenouilles aux libellules, et à tous ses nouveaux amis. Il sait bien qu’il pourra les retrouver facilement s’il en a envie, maintenant, car il peut revenir ici, et retrouver son petit bateau juste à sa taille quand il veut !! De loin, il aperçoit que Margot la poupée est déjà là, elle l’attend au bord de l’eau
– ah ! tu as pensé à venir me chercher ! dit Tout P’tit Nounours
– bah évidement, tiens ! j’avais hâte de te retrouver, figure toi ! répond Margot, toute contente. J’ai fait plein de choses, toute la journée, pendant que tu n’étais pas là, dans la maison. Mais maintenant, je suis plutôt contente de te retrouver, et de finir la journée avec toi, tu sais !! et puis… tu vas me raconter ? c’était bien, le tour du monde ??
– oh, oui alors ! et tu sais, j’y retourne demain ! dit
Tout P’tit Nounours, très heureux de sa journée
Margot, elle, ne dit rien. Mais elle est contente de voir Tout P’tit Nounours si heureux et elle écoute tout ce qu’il a envie de lui raconter, tout en retournant à la maison

2 commentaires pour “L’histoire de tout p’tit Nounours

    1. Claire Burel Auteur du post

      Merci Juliette 🙂 S’agissant d’histoires dites thérapeutiques, et employées pour que l’inconscient de l’enfant crée une nouvelle réalité positive, j’aurais tendance à dire qu’il vaut mieux ne pas illustrer, pour que l’enfant ait « un travail intérieur » à faire avec cette histoire. En créant sa réalité personnelle (imaginaire), il ajoute au pouvoir de l’histoire. Sinon, on fait encore pour lui, et on lui mâche encore le travail… il ne prend pas en charge le changement que l’histoire lui propose!. Donc, sans lui expliquer tout ça, ce sera plutôt: « mon zouzou, je suis bien contente que tu aimes cette histoire, ,mais c’est toi qui va me raconter ce que tu vois sur les images de l’histoire dans ta tête… et comme tu aimes bien cette histoire, je suis sure que tu vas trouver dans ta tête des images encre plus belles que celles que je pourrais faire… Raconte moi: Alors ce chemin, il ressemble à quoi? Et les animaux, qu’est-ce qu’ils font, ils ont où? et Margot, elle est habillée comment? » etc,etc.. je vous laisse faire ça, mais ne posez pas trop de questions quand même, juste une ou deux de temps en temps 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *